Chères lectrices, chers lecteurs,

l’année 2021 qui vient de s’achever a encore été bien compliquée. Nous espérons malgré tout qu’elle vous aura apporté des moments de bonheur, des expériences intéressantes et des lectures enrichissantes grâce à notre revue en ligne et à ses articles éclectiques.

Notre année éditoriale a été bien fournie. Alors que le Covid a malheureusement continué à faire l’actualité, nous avons abordé les thèmes des études épidémiologiques, grâce à Hugues Lagrange et son Le Covid, les gènes et le comportement, Samuel Sender pour l’Anatomy of a methodology crisis ou à Loïc Lannelongue et son article sur Machine learning et Covid . Les sujets de mesure et d’impact économique n’ont pas été oubliés, comme l’illustrent l’article de Nicolas Carnot sur la Répartition du coût économique de la crise , celui de Benjamin Bureau et al. sur la Mesure de l’activité pendant la crise ou celui de Marie-Hélène Duprat sur Covid et stagnation séculaire.

Le thème des GAFA, et plus généralement celui des nouvelles technologies, auront eux aussi été largement traités en 2021, notamment à travers l’entretien avec Joëlle Toledano autour de son ouvrage GAFA, reprenons le pouvoir, l’article de Céline et Nadia Antonin sur Les géants du numérique sont-ils une menace pour les banques ?, celui de Jean-François Soupizet sur Les géants du Net face aux Etats ou celui de Philippe Delmas sur la Macroéconomie de la Tech. Dans le domaine financier également, on pourra mettre en avant l’article de Marc-Olivier Strauss-Kahn sur l’Euro numérique ou celui de Didier Borowski et Vincent Mortier sur les cryptomonnaies. Et dans le domaine des applications de la Tech, relevons le dialogue avec Jérémie Jakubowicz « Un parcours dans la data », la contribution de Joseph Mikael sur « Intelligence artificielle et finance » ou celle d’Aurélie Jean sur la justice algorithmisée.

Autre sujet de plus en plus couvert par nos colonnes : celui du climat et en particulier des moyens de lutter contre le changement climatique. On relèvera en la matière l’article de Pierre Schoeffler sur l’« Immobilier durable », la présentation de l’ouvrage de Katheline Schubert sur « Objectif zen, zéro émissions », celui de Thierry Lepercq sur l’hydrogène vert ou, plus récemment, la réflexion autour de l’existence d’une bulle sur les actions vertes et la revue académique de Marie Brière sur « Integrating ESG into investment decisions ». Marie Brière dont nous avons publié un portrait en mars dernier, après celui de Yannick Carriou, PDG de Médiamétrie en janvier et/ou celui d’Evelyne Huet à l’occasion de la belle exposition qui lui a été consacrée dans une galerie parisienne.

Nos commentaires d’ouvrages ont également fait l’objet de débats nourris. Nous en voyons pour preuve les échanges intermédiés par variances.eu entre Arthur Charpentier (voir « Un double centenaire : « A treatise on probabilities »… ») et Jean-Paul Guichard (« A propos de la publication, en 1921, de « A Treatise on Probability »… ») autour du même ouvrage de Keynes. Nous n’avons d’ailleurs pas hésité à nous aventurer sur des terrains théoriques ou philosophiques, avec les contributions de Gilbert Laffond et Jean Lainé sur la règle majoritaire (« La règle de la majorité… » Partie 1Partie 2), les deux articles consacrés au système cognitif lesournien (« Le système cognitif lesournien… » Partie 1Partie 2), ou encore le premier article de Nicolas Curien sur « Quelle attitude face au futur… », dont nous publierons la seconde partie cette semaine, comme une invitation exaltante à nous emparer d’un futur qu’il nous appartient d’écrire et de faire advenir. Les réflexions économiques théoriques n’ont pas manqué non plus, comme l’illustrent le commentaire par François Meunier sur « Les infortunes du juste prix… » ou l’entretien avec Laurent Berrebi autour de son ouvrage sur « L’économie patrimoniale ».

L’année écoulée a également été marquée dans nos colonnes par une série d’articles consacrés au sport. On relèvera notamment notre entretien avec Cédric Roussel, député spécialiste de ces questions en tant que président du Groupe d’études sur l’économie du sport, les analyses de Guillaume Simon sur l’économie du foot (voir notamment son article sur la place du foot dans l’économie), la comparaison entre Tokyo et Paris, villes olympiques, proposée par Alexandre Faure, ou le lien entre sport et data établi par Pierre Miralles dans « Machine learning et sport ».

Nous n’avons pas hésité à publier non plus quelques articles inclassables, comme le « Voyage au pays des codes » de Gérard Lang, « Les bustes de l’Opéra Garnier » de Bernard Icard ou le « Commerce du miel et des abeilles » de François Lévêque. Sans oublier nos fondamentaux statistiques avec notamment l’article d’Alain Bayet sur la dimension régionale des travaux de l’Insee ou celui de Didier Blanchet sur les comptes nationaux.

Notre programme s’annonce encore passionnant pour 2022. Le thème des GAFA et de de leurs impacts économiques et sociétaux nous fournira l’occasion de nouvelles analyses, et Philippe Tassi nous proposera très prochainement la suite de son histoire des médias jusqu’à l’arrivée d’Internet. Le changement climatique continuera également à nous préoccuper, et nous vous proposerons bientôt des réflexions sur la politique énergétique issues du colloque consacré à Jacques Lesourne le printemps dernier. Gageons hélas également que la crise du Covid n’aura pas fini de nous préoccuper et nous donnera l’occasion de nouveaux éclairages.

Nous aborderons également, comme nous l’avions fait il y a cinq ans, le thème de l’élection présidentielle française, avec des articles prévus sur l’environnement géopolitique mondial, la question de la dette publique et de son traitement, la compétitivité de l’économie, mais aussi la politique énergétique, l’immigration, sujet sur lequel notre collègue Gérard Bouvier n’hésite jamais à nous dire les chiffres, rien que les chiffres (voir notamment « Une ressource convoitée : l’immigré qualifié »)

Désolé pour celles et ceux qui n’ont pas été cités dans cet album 2021, nous ne pouvons ici mentionner tous les articles. Voyez dans ce florilège une invitation à consulter notre site, en gardant à l’esprit que nos publications ne subissent qu’une faible obsolescence grâce à notre volonté de traiter les sujets en profondeur sans nous contenter d’en effleurer l’actualité. N’hésitez donc pas à remonter le temps pour vous plonger dans nos archives des dernières années.

Voilà, nous l’espérons, une programmation attrayante pour une année 2022 qui ne devrait pas manquer de nous surprendre et de nous fournir des occasions de débats. Et soyez assurés que nous accueillerons vos propositions d’articles avec bienveillance et rigueur et que nos colonnes vous sont ouvertes, alors à vos plumes !

Toute l’équipe éditoriale de variances.eu se joint à moi pour vous souhaiter une année 2022 riche en joies, découvertes et accomplissements, et d’intéressantes lectures grâce à notre revue en ligne.

Les derniers articles par Eric Tazé-Bernard (tout voir)