Bon été à toutes et à tous

Bon été à toutes et à tous

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je voudrais à l’issue de la quatrième année de notre site, et avant notre traditionnelle pause du mois d’août, dresser un bilan de notre activité des derniers mois. Vous l’aurez peut-être remarqué, la présentation de notre site s’est enrichie grâce aux développements menés par Christophe Lagarde, notre fidèle et précieux responsable de l’édition. Un nouveau classement par thèmes permet désormais de mieux repérer tous les articles publiés ces dernières années, et les possibilités de recherche par autrices et auteurs ont été améliorées.

Nous avons commencé l’année en poursuivant nos publications sur des thèmes déjà abordés à la fin de l’année 2019, notamment celui des inégalités, avec en particulier l’article de Marie-Hélène Duprat sur un modèle général dynamique des inégalités. Nous nous sommes intéressés aux inégalités affectant les descendants d’immigrés, grâce à la contribution de Gérard Bouvier ; à celles entre territoires, avec l’article de Nicolas Ravailhe ; ou de rémunération, par Jérôme Cazes. Nous avons présenté un fonds d’investissement se fixant pour objectif la réduction des inégalités.

Nous avons également continué à explorer la notion d’engagement, avec en particulier un entretien avec Axelle Davezac sur la Fondation de France et un article de Jérémy Gallet sur Electriciens sans frontières.

Souhaitant accompagner l’actualité, nous avons étoffé en février-mars notre dossier Retraites entamé il y a deux ans, par une analyse de la réforme en discussion par François Ecalle, ainsi qu’un point de vue critique de Henri Sterdyniak. Nous avons aussi, grâce à l’article de Pascal Saint-Amans, fait le point sur la coopération fiscale internationale.

La crise sanitaire s’est ensuite inévitablement imposée dans nos débats, et nous l’avons abordée à travers de multiples facettes :

  • sanitaire, avec l’article de Hugues Lagrange « Coronavirus et comportement individuel » sur la dynamique de l’épidémie, ou celui d’Arthur Charpentier sur « Une courte histoire des expériences randomisées ».
  • macroéconomique : nous avons ainsi proposé des analyses conjoncturelles de l’impact de la crise, en mettant en évidence l’apport de données alternatives ; des réflexions sur la dynamique de la dette publique (voir en particulier « Les dettes publiques au temps du coronavirus » par Henri Sterdyniak) et sur la monnaie (« Démocratiser la monnaie pour réussir la sortie du Covid-19 « , par Jérôme Cazes).
  • microéconomique, à travers notamment un article de François Meunier sur la pratique des prix abusifs en temps de crise ou celui de Marc Giget publié cette semaine sur la nécessité pour les entreprises de mettre en place des stratégies d’innovation post-crise.

De son côté, François Ecalle a tenté d’éclairer le débat sur le système de santé français par une comparaison internationale des dépenses hospitalières.

En mettant en lumière la fragilité de notre monde, la crise du Covid-19 a souligné l’urgence d’une action en matière climatique, et les articles consacrés à ce sujet n’ont pas manqué. Emile Meunier s’est par exemple élevé contre l’obsolescence programmée. Le rôle de la finance pour accompagner la transition énergétique a été largement commenté, tant par les acteurs du secteur (voir en particulier l’article sur la résilience de l’ESG pendant la crise) que de manière plus critique à travers le commentaire par Jérôme Cazes du rapport de Finance Watch « Casser le cercle vicieux du financement et du climat ».

Les données et les nouvelles technologies, leurs enjeux et conséquences, constituent un autre fil rouge de notre publication. Relevons en particulier parmi les articles de ces derniers mois :

  • l’analyse par Morgane Cure de l’irruption des plateformes d’intermédiation dans le secteur de l’hôtellerie,
  • la réflexion de David Cortès sur les enjeux éthiques de l’Intelligence Artificielle,
  • celle de Jean-Pierre Le Gléau sur le secret statistique,
  • la « brève histoire de l’Internet » qui nous a été proposée par Nicolas Curien,
  • le compte-rendu de la conférence organisée par ENSAE Alumni sur la cyber-délinquance financière,
  • l’article de Marie Brière sur les robots-conseillers,
  • l’analyse historique de Jean-Jacques Droesbeke sur « la donnée : des tablettes sumériennes aux big data »,
  • ou plus récemment l’article pédagogique de Guillaume Simon sur la technique de « Machine Learning ».

Enfin, nous n’oublions pas nos racines d’économistes et avons parcouru un large spectre d’articles économiques, de l’analyse conjoncturelle aux grandes questions macroéconomiques, en passant par l’économie des sites de rencontres ou par le sujet de la régulation : celui-ci a ainsi été abordé tant par Paul Champsaur dans son article sur la régulation que par Sébastien Soriano sur la data au service de la régulation. Sans oublier les débats philosophiques (voir le résumé par Jean-Paul Nicolai de sa thèse « Etre ensemble et temporalités économiques ») ou les réflexions historiques (voir la contribution de François Etner sur les relations entre catholicisme et science économique).

Nous ne négligeons pas non plus les sujets sociaux, comme en témoignent l’article de Jeanne Fagnani et Brigitte Lestrade sur les politiques familiales en Allemagne ou celui de Samya Aboutajdine sur « Pourquoi encore trop peu d’élèves-ingénieures ? ». Les « soft skills » ont aussi été traitées notamment à travers le portrait de Laure Debos par Catherine Grandcoing ou la présentation de l’ouvrage de Jean-Paul Aimetti « Rebondir à mi-parcours : les clés du succès de reconversions  ».

Dans cette catégorie des comptes-rendus d’ouvrages, citons également celui d’André Lévy-Lang sur « la Finance 2.0 » ; celui sur l’ « Imposture économique » de Steve Keen ; la présentation par Bastien Drut de son récent ouvrage « Mercato » sur l’économie du football au 21ème siècle. Citons aussi « Collapse » de Jared Diamond, dont Théophile Pouget-Abadie nous a proposé une lecture en temps de Covid. On notera dans ce registre la prouesse d’Alain Minczeles qui nous a proposé une remarquable synthèse en quelques pages du foisonnant « Capital et Idéologie » de Thomas Piketty.

Je ne peux malheureusement citer ici tous les articles publiés, que celles et ceux que j’omets dans cette recension ne m’en veuillent pas, l’objectif ici est avant tout de rappeler la variété des sujets abordés et de vous donner envie de lire ou relire pendant vos congés certains de ces articles qui auraient pu vous échapper.

Un objectif de diversité que nous poursuivrons bien sûr dès la « rentrée » début septembre, et que nous espérons encore amplifier en ouvrant nos colonnes à de nouvelles plumes, et en continuant à combiner des réflexions inspirées par l’actualité et des analyses plus structurelles de questions économiques, statistiques et sociétales.

Merci encore de votre fidélité, passez un bon été (studieux peut-être, et si vous en profitiez pour écrire pour variances.eu ?), et n’oubliez pas de retrouver nos nouveaux articles dès le début septembre.

Un retour sur les derniers mois

JANVIER

FEVRIER

MARS

AVRIL

MAI

JUIN

JUILLET

A propos de l’auteur

Eric Tazé-Bernard

Ensae 78. Responsable du conseil en allocation d’actifs pour les clients institutionnels, Amundi, Administrateur d’Amundi et d’Amundi ACBA

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de Variances.eu

Archives