Auteur : Jérôme Cazes

Brexit et théorie des jeux

Partagez cette page : L’Europe contemple le débat britannique avec un mélange d’admiration (pour le respect des règles de la Chambre des Communes) et de commisération (pour l’improductivité complète de ces votes multiples, tout au moins au jour de l’écriture de ce compte rendu). On entend revenir les critiques de l’inefficacité des procédures démocratiques… Un article de trois professeurs britanniques*, spécialistes de théorie des Jeux et d’économie politique, a le mérite de décrire sur cet exemple du Brexit, des moyens concrets de rendre plus efficace le vote démocratique en intégrant la dimension de jeu qu’intègre tout mécanisme de vote....

Lire la suite

Le jeu, modèle d’une action collective réussie

Partagez cette page : Le jeu vaut mieux que son image superficielle et enfantine : ses valeurs nous aident à comprendre le fonctionnement de nos mécanismes politiques et économiques et pourquoi le jeu économique est en passe dans nos démocraties de phagocyter le jeu politique. Le statut du jeu parmi les penseurs a connu des bas et des hauts, comme le décrit magistralement Roger Caillois (par exemple dans son introduction à l’Encyclopédie des jeux de La Pléiade, 1967). Là où la majorité voyait le jeu comme dégénérescence de phénomènes collectifs « sérieux », politiques ou religieux, l’historien hollandais Johan Huizinga, dans l’entre-deux...

Lire la suite

La France peut faire de l’Europe une grande puissance

Partagez cette page : L’Europe diplomatique et militaire (l’Europe Puissance) a longtemps été une chimère, marquée par l’échec de la Communauté Européenne de Défense en 1954. Pourtant, l’Europe ne sera jamais une grande puissance tant qu’elle restera un nain diplomatique et militaire. Aujourd’hui, un climat propice comme jamais, marqué par le regain de tensions internationales, les flottements américains et le Brexit, permettrait à une initiative française de faire naître l’Europe Puissance. Le doute jeté par les Etats-Unis sur la solidité du lien militaire transatlantique démontre en effet à chacun la nécessité d’une Europe plus forte et plus autonome ; et chacun...

Lire la suite

Dialogues autour du livre « Quand les statistiques minent la finance et la société »*

Partagez cette page : Un titre provocateur pour les amoureux de la statistique, et un livre important pour qui s’intéresse à la décision sur les risques et particulièrement au contrôle des risques financiers. Un livre court, passionnant et bien écrit. L’auteur, Sylvestre Frézal, ancien élève de l’École polytechnique et de l’ENSAE, actuaire, assureur, connait ce dont il parle, et il nous a paru stimulant à variances.eu d’ouvrir un dialogue entre lui et trois autres « statisticiens ». Sylvestre Frézal nous met en garde : notre mauvaise utilisation des statistiques dans la gestion de nos risques a des conséquences graves pour toute la...

Lire la suite

Améliorer la gouvernance de l’entreprise (2) : Too big to do business ?

Partagez cette page : Une bonne gouvernance suppose un bon équilibre des pouvoirs. Dans un premier article, j’ai insisté sur le déséquilibre entre capital et travail dans la gouvernance interne de l’entreprise et proposé une façon simple de le corriger. Ce second article traite de la gouvernance externe de l’entreprise et donc du bon équilibre des pouvoirs entre l’entreprise et les acteurs de son environnement. Comment concilier l’action de l’entreprise et l’intérêt général ? La gouvernance externe de l’entreprise s’intéresse aux relations de l’entreprise avec tous ses partenaires : ses clients, ses fournisseurs, les autorités politiques et administratives et les...

Lire la suite
  • 1
  • 2

Abonnez-vous à notre newsletter

A propos de Variances.eu

Archives