Auteur : François Etner

Des catholiques contre la science économique en France

Décidément, tout le monde n’aime pas la science économique (celle que l’on qualifie parfois d’orthodoxe ou de néoclassique). Cette science-là, cette discipline si l’on préfère, a toujours eu des détracteurs, mais qui avaient des raisons différentes de ne pas l’aimer. Certains ne l’aimaient pas parce qu’ils n’aimaient pas un système économique qu’elle justifierait complaisamment, d’autres parce qu’ils n’aimaient pas les mathématiques, ou qu’ils les aimaient trop, d’autres la jugeaient trop restrictive, alors que l’histoire, la statistique ou la sociologie offriraient de meilleurs perspectives. Nous voulons ajouter une quatrième raison de ne pas aimer la science économique, qui a peut-être...

Lire la suite

La science économique et son enseignement en France

On ne le sait pas assez, mais la France est une des nations qui aura le plus contribué à l’élaboration de la science économique, avec l’Angleterre et les États-Unis. Elle domine les débats en Europe au temps des Lumières ; ensuite, on lui doit des avancées majeures en économie mathématique. Mais une décision hasardeuse, en 1877, aura empêché les universités de contribuer significativement au développement de notre discipline. Les économistes français La pensée économique en France, au temps des Lumières, est dominée par une école baptisée « physiocratique ». L’école a un maître, François Quesnay, des disciples zélés comme Dupont de Nemours...

Lire la suite

Inscrivez-vous à notre newsletter

A propos de Variances.eu

Archives