Tout le monde n’est pas un ancien élève de l’ENSAE. Or, « aller au-devant de tous les publics » est une orientation stratégique importante pour l’Insee. L’accès à des informations fiables est en effet l’un des fondements de notre démocratie, d’où l’idée de proposer une application gratuite ouverte à tous, qui complète ainsi la palette des outils de diffusion de l’Insee.

Insee Mobile est avant tout une application qui vise à lutter contre les idées reçues, permet de s’informer et de tester ses connaissances. Au 15 octobre 2022, elle a dépassé le cap des 82 000 téléchargements depuis son lancement en juillet 2021, quinze mois plus tôt. Destinée au grand public, elle vise notamment les jeunes. Tout un chacun peut tester ses connaissances avec les quiz grâce à une sélection de chiffres-clés et d’actualités, déclinés selon cinq thématiques : population, économie et entreprises, territoires et environnement, conditions de vie, emploi et revenus. Un locataire peut calculer la revalorisation de son loyer, un parent divorcé estimer la révision de sa pension alimentaire.

Comprendre et tester ses connaissances sur l’économie, la démographie…

Insee Mobile permet de tester ses connaissances et également de lancer des défis à ses amis, grâce à des contenus interactifs. Les quiz sont proposés sur trois niveaux de difficulté : débutant, pour découvrir des informations sur l’économie et la société, intermédiaire, pour approfondir un sujet et expert, pour des quiz mêlant plusieurs thématiques ou abordant des thématiques plus ciblées. Le saviez-vous ? offre une information rapide sur le thème choisi, parfois enrichie d’une vidéo explicative. Enfin, les vrai/faux permettent d’apprendre de manière ludique en répondant à un énoncé et en obtenant directement la réponse.

Quels métiers recruteront le plus en 2030 ? Se marier en été est-il une habitude récente ? Quelle est la surface de la France couverte par des bois et forêts ? Quelle proportion de femmes cadres ? Le secteur industriel consomme-t-il plus d’électricité que les ménages ? Les réponses dans l’appli… et à la fin de cet article.

 

S’informer sur l’actualité avec les données de l’Insee                                                                                                        

Insee Mobile propose d’explorer les données produites par l’Insee et les services statistiques des ministères. Pensée pour être accessible à tous, l’appli permet de s’y retrouver aisément parmi la richesse des informations publiées quotidiennement. Dans la partie Découvrir, les utilisateurs ont accès aux indicateurs phares comme l’inflation, le taux de pauvreté, le taux de chômage, la croissance économique trimestrielle, le nombre de naissances en 2021 et plus encore. Les Actualités mettent en avant des informations récentes à ne pas manquer. Le télétravail en 2021, les formations professionnelles à l’environnement ou les importations énergétiques de l’UE ne sont qu’un aperçu des nombreux contenus que l’on peut y trouver. Pour en savoir plus, un complément d’information s’affiche et un lien redirige vers la page associée sur insee.fr ou sur les sites des services statistiques ministériels.

Se comparer à la population française et obtenir des informations personnalisées

L’outil Comparateur permet de mesurer son profil dans sept catégories : l’âge, l’espérance de vie, le mariage, le diplôme, l’activité, la catégorie socioprofessionnelle et le salaire. Chacune d’elles se décline en une ou plusieurs descriptions, affinant ainsi le portrait de chaque utilisateur. Des fonctionnalités interactives, comme les outils de révision du loyer d’habitation ou de la pension alimentaire, permettent de personnaliser ses recherches. De même, l’outil sur la popularité des prénoms fait découvrir l’évolution des prénoms depuis 1900 et offre notamment des statistiques surprenantes, comme le palmarès des prénoms les plus donnés pour les filles et les garçons année après année… Les utilisateurs peuvent également accéder au convertisseur franc/euro qui exprime, sur la période 1901-2021, le pouvoir d’achat d’une somme en euros ou en francs d’une année donnée, corrigée de l’inflation.

Les utilisateurs plébiscitent l’appli mobile

L’Insee bénéficie de notes élevées – 4,8 et 4,6 sur App Store et Google Play – et de toujours plus d’avis positifs :

  • « On ne peut que valider cette application. Très bien faite et bien pensée. Continuez comme ça ! »
  • « Excellente appli pour répondre aux questions que l’on se pose le plus souvent, les chiffres clés et les quiz sont particulièrement bien faits et en lien avec les sujets du moment, bravo ! »
  • « Pour le moment, rien à suggérer et à critiquer en bien ou mal. Très belle ergonomie, beau rendu graphique, lisibilité excellente, rapidité de l’application notable, aucuns bugs à signaler jusqu’alors. Je conseille à l’INED de faire la même chose, comme à tous services et organes d’État, fournissant des informations publiques (Cour des Comptes, ministère de la Justice avec son « portail du justiciable », INED, Vie Publique, Services Publics, Régions de France, DGAC, etc.) »
Insee Mobile s’inscrit dans la stratégie globale de diffusion et de communication de l’Insee

Insee Mobile a été créée avec une vocation simple : toucher les publics qui aujourd’hui s’informent et se divertissent avec leur téléphone, sur des applications et non sur un ordinateur via des sites internet. Hormis les seniors, toutes les classes d’âge passent plus de la moitié de leur temps de butinage à le faire depuis un téléphone mobile. Les deux tiers des jeunes adultes (18-24 ans) utilisent les réseaux sociaux pour accéder à des informations. Insee Mobile offre une sélection de données issues des publications statistiques officielles, pour toucher ce public qui nous connaît peu ou pas, et lui donner le goût des chiffres de façon ludique. Et ça marche : après avoir soufflé sa première bougie, Insee mobile a voulu mieux connaître ses plus de 50 000 mobinautes. La moitié d’entre eux ont en effet confirmé ne jamais visiter le site internet classique insee.fr.

L’application est ainsi la plus récente des initiatives de l’Institut pour s’adresser à des publics variés. Un an plus tôt, l’Insee avait lancé son blog, dont l’objectif était d’accroître la transparence sur les concepts, définitions et opérations statistiques, d’ouvrir la boîte à outils des statisticiens pour faire œuvre de pédagogie, et aussi de se donner les moyens de réagir vite à l’actualité, notamment en apportant rapidement des éléments de réponse à des commentaires ou des critiques, avec un ton plus libre. L’inflation, par exemple, a ainsi fait l’objet de plusieurs articles de blog, pour expliquer que si, le logement est bien pris en compte dans son calcul, pour décrypter les différences entre indice des prix à la consommation et indice des prix harmonisé européen, ou encore éclairer le rôle des déflateurs en comptabilité nationale. Le PIB, le chômage, l’immigration, la croissance, la pauvreté, ou encore les données de mortalité pendant la période de crise sanitaire, ont également nourri plusieurs articles explicatifs. Avec toujours une ambition : lutter contre la désinformation. À raison de deux à trois articles par mois, visité par environ 2 500 personnes par semaine, le blog de l’Insee a désormais trouvé son public ; c’est notamment le chouchou des enseignants de sciences économiques et sociales du secondaire.

Le site insee.fr demeure la pierre angulaire de la diffusion de l’Insee.

insee.fr est le vecteur principal de diffusion des productions de l’Institut : il met à disposition des informations diffusées dans les meilleurs délais, comme les indicateurs de conjoncture, des études et analyses sur les grandes questions économiques et sociales pour éclairer le débat public, et des données détaillées qui offrent un accès à d’importantes masses de données, particulièrement pour un usage professionnel. Une stratégie payante : insee.fr a reçu en 2021 plus de 40 millions de visites. Selon l’enquête menée auprès des visiteurs tous les mois, près de neuf sur dix trouvent l’information principale recherchée, et la même proportion exprime sa satisfaction vis-à-vis du site. La palette diversifiée de produits de diffusion en libre accès vise à répondre aux besoins des différents publics : particuliers, enseignants, étudiants, chercheurs, entreprises, médias, administrations nationales ou locales.

Des travaux menés avec les utilisateurs dans le cadre de la refonte du site internet ont abouti au site actuel fin 2016. Par le biais de focus groups et d’enquêtes auprès des utilisateurs, le site continue d’évoluer : efforts pour atteindre un taux satisfaisant d’accessibilité, amélioration du repérage des informations et de la navigation, mise à disposition de versions html intégrales en complément des pdf pour toutes les publications, données toutes accessibles en téléchargement avec de plus en plus souvent des infographies associées (comme illustré par le nouveau tableau de bord de l’économie française), développement des représentations cartographiques interactives… Globalement, le visuel prend une place croissante dans la diffusion de l’Institut, qui dispose de plus d’une chaîne YouTube et est présent sur LinkedIn et Twitter. Par ailleurs, la mise en ligne des versions anglaises des produits susceptibles d’avoir une audience anglophone constitue un autre axe de progrès.

La mise à disposition de nos résultats et bases de données s’accompagne systématiquement de l’ensemble des métadonnées, y compris la documentation, nécessaires à leur bonne utilisation.

Avec insee.fr, l’Insee s’inscrit pleinement dans la politique publique de la donnée et l’open data. La stratégie Open Data de l’Insee remonte à 2003, à la suite de la décision de son comité de direction de s’engager dans une politique de mise en ligne gratuite sur internet de tous ses résultats statistiques, y compris des produits qui étaient autrefois payants. Toutes les informations et données de notre site insee.fr peuvent être ainsi réutilisées librement et gratuitement, y compris à des fins commerciales (sous réserve de mention des sources et dates de mise à jour). Ainsi la loi pour une République numérique (LPRN) n’a pas modifié notablement la politique de diffusion de l’Institut, à l’exception principalement de la diffusion de la base de données Sirene des entreprises et des établissements (qui ne relève pas de son activité statistique), pour laquelle il a été mis fin aux redevances de réutilisation au 1er janvier 2017.

Les enjeux principaux de l’ouverture des données se situent aujourd’hui autour des modalités et de la qualité de leur mise à disposition. Les besoins et les goûts des internautes en matière d’information évoluent vers des accès multiples aux données (fichiers tableurs, interfaces de programmation – Application Programming Interface (API) en anglais, téléchargements de masse), des métadonnées accessibles aux débutants et aux experts, des représentations visuelles et interactives des données, des analyses et synthèses sous la forme de publications courtes et aérées… Pour répondre à ces besoins des utilisateurs, l’Insee adapte son offre et ses canaux de diffusion. Le site insee.fr en est la première brique. La diffusion de très nombreuses données locales, à tous les niveaux géographiques et jusqu’à l’infracommunal, sur le site associé statistiques-locales.insee.fr, est également une dimension essentielle de la stratégie de l’Institut, pour répondre à la demande croissante d’analyse territoriale.

Enfin, les API, qui permettent le dialogue machine-machine, jouent un rôle de premier plan pour les utilisations professionnelles. L’Institut a ainsi ouvert en juillet 2018 son Catalogue des APIs (plus de 15 000 comptes créés à fin 2021), qui a été progressivement enrichi. Y sont exposées l’API Sirene, l’API Métadonnées, l’API BDM avec ses 150 000 séries chronologiques et l’API Données Locales.

Le Service Public de la Donnée (SPD), créé par la LPRN, met à disposition du public les données de référence, qui présentent un fort impact économique et social. Après une phase de réflexions avec Etalab, département de la direction interministérielle du numérique qui coordonne la conception et la mise en œuvre de la stratégie de l’État dans le domaine de la donnée, le SPD a été ouvert au public le 7 avril 2017 avec neuf bases, dont deux de l’Insee : la base Sirene et le Code Officiel Géographique. L’Institut s’est attaché à développer une offre multicanale pour la base Sirene, répondant aux différents besoins du public via data.gouv.fr, l’API Sirene avec de nombreux services, et le site Sirene.fr.

Les codes sources ont, depuis la LPRN, le statut de documents administratifs : l’Institut est favorable à la mise en ligne de modèles économiques, car elle permet notamment à certains experts de mieux comprendre ses travaux. L’Insee a ainsi ouvert au public les codes source du modèle Ines (avant la publication de la LPRN), puis à la demande d’une association, des modèles Destinie, Mésange, Mélèze, et enfin Avionic. Avec le partage de ces codes, l’Insee répond à des besoins très experts.

On le voit, l’Insee a eu à cœur d’aller au-devant de tous les publics ces dernières années, en développant une palette complète d’offre de données et services qui, nous l’espérons, pourrons satisfaire les besoins des plus aguerris de nos utilisateurs comme des plus novices. Le dernier des bébés de l’Insee, Insee Mobile, s’adresse aussi bien à ceux qui ne connaissent pas ou peu l’Insee comme aux habitués de ses travaux et de son site internet, et donc aussi aux anciens élèves de l’ENSAE.

Alors, à vous de jouer maintenant !

Réponses – Les métiers des services aux entreprises et ceux d’utilité collective (éducation, santé, action sociale). Les mariages, souvent synonymes de fêtes, sont célébrés en été depuis le milieu des années 70. Un tiers du territoire français est couvert par des bois et des forêts. 43 % des cadres sont des femmes. La consommation d’électricité liée aux résidences des ménages compte pour 36 % du total, l’industrie pour 28 %. Le tertiaire consomme 32 %, le reste se partage entre l’agriculture et le transport.

 Vous n’aviez pas toutes les réponses ? Téléchargez gratuitement l’appli !

Et pour en savoir plus, rendez-vous sur la chaîne YouTube de l’Insee

https://youtu.be/ymIMpu2DOLw

https://youtu.be/0c44yooNCMs

 

Mots-clés : statistiques – insee – mobile – informations

Les derniers articles par Muriel Boucher, Mickaël Bardet, Françoise Auberger-Courtois, Thierry Aouizerate, Céline Rouquette (tout voir)