Partagez cette page :

Antoine Franz et Gauthier Schweitzer sont diplômés de l’ENSAE (2018) en Data Science (voie Statistiques et Apprentissage). Amis d’école et tous deux passionnés par le débat public, ils ont créé l’outil democratie.app pour exploiter les informations recueillies lors du Grand Débat National.

Variances : Antoine, Gauthier, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est democratie.app ?

Antoine Franz & Gauthier Schweitzer : C’est un moteur de recherche citoyen qui permet d’analyser et d’explorer les contributions des Français au Grand Débat National. Pour n’importe quel sujet recherché, et par zone géographique, apparaissent la tendance et les avis exprimés par les citoyens ayant participé. La page des résultats commence par une pré-analyse statistique et géographique, et se poursuit par l’affichage des contributions brutes de nos concitoyens, classées par ordre de pertinence (au sens textuel). L’outil est accessible à l’adresse suivante https://democratie.app

V : A qui s’adresse cet outil et qui l’utilise ?

AF & GS : L’outil a d’abord été conçu dans le cadre du hackathon organisé par l’Assemblée Nationale le 23 mars 2019 sur les données du Grand Débat. Le hackathon avait été annoncé moins de deux semaines avant la date, les équipes ont eu très peu de temps pour se préparer et s’approprier les données, mais elles se sont mobilisées en nombre pour participer à l’aventure. Une vingtaine de projets ont été portés, avec des équipes de tous types : des chercheurs en sociologie, des équipes d’entreprises avec data scientists et développeurs, des citoyens avec un profil non technique… Nous avons figuré parmi les sept lauréats et avons pu présenter l’outil aux députés et à la presse. Depuis sa mise en ligne le jour du hackathon, de nombreux députés l’utilisent pour tirer des bilans sur leur circonscription, des journalistes y ont recours pour aborder des thèmes divers (de la perception du Président de la République jusqu’à la place du vin dans les contributions !). Enfin, de nombreux citoyens se sont approprié la plate-forme pour explorer des sujets qui leur sont chers (handicap, démocratie directe…).

V : Pourquoi avez-vous eu envie de participer à ce hackathon alors que chacun de vous a une activité professionnelle à temps plein (Antoine a lancé son entreprise dans l’impression 3D (Zimple) pendant ses études et Gauthier est consultant data scientist chez Eleven Strategy) ?

AF & GS : Nous avons d’abord été intéressés par l’exercice, complexe mais passionnant, du Grand Débat. La mise en ligne des données a, de plus, éveillé notre fibre de data scientist. L’appel de l’Assemblée Nationale a achevé de nous convaincre d’utiliser nos compétences techniques pour rendre ces données accessibles à toutes et tous. Nous avons été touchés par la mobilisation de nos concitoyens : ils ont pris le temps de donner leur avis. La France reste un pays très politisé, les citoyens ont des choses à dire et nous souhaitons participer à ce qu’elles soient entendues.

V : Quelles sont les données que democratie.app exploite et comment ?

AF & GS : Les données traitées sur cette plate-forme proviennent des réponses déposées dans l’espace « propositions » du Grand Débat National. Ce sont toutes les données jusqu’aux plus récentes, pour les quatre thématiques : transition écologique, fiscalité et dépenses publiques, organisation de l’Etat et des services publics et, enfin, démocratie et citoyenneté. Les données issues des réunions locales n’ont pas été ajoutées pour l’instant du fait de la complexité à traiter les formats très hétérogènes. Il en est de même pour les « cahiers de doléances ». De plus, du fait du nombre plus réduit de réunions locales (< 10 000), le besoin d’un moteur de recherche est moins pressant que pour les contributions individuelles, bien plus nombreuses et complexes à lire une par une.

L’approche par le moteur de recherche nous semblait pertinente pour trois raisons :

  • il permet un accès personnalisé à la donnée : en tapant une requête, seules les contributions liées à la requête apparaissent ;
  • les contributions ne sont pas dénaturées : le texte des Français est complètement retranscrit ;
  • il est déployé en ligne, avec une interface simple, pour que chacun et chacune puisse s’approprier les données.

V : Qu’est-ce que vos études à l’ENSAE vous ont apporté pour ce projet ? 

AF & GS : Elles ont d’abord développé notre goût pour les données ainsi que notre capacité à les appréhender dans leur globalité de manière efficace, notamment dans le cadre de hackathons. Durant nos études, nous avons tous les deux découvert les hackathons à travers les associations de l’ENSAE comme Genius, récemment renommée Statup (association fondée par Antoine en 2016).

Les enseignements de l’école nous ont également appris à avoir un regard critique sur la collecte des données, la démarche statistique et les manières d’exposer efficacement les résultats. Ce regard critique a participé à nos choix d’une démarche transparente et auditable.

V : Continuez-vous à faire évoluer votre plate-forme ?

AF & GS : Nous espérons maintenant que le site, gratuit et développé sur notre temps libre, servira d’outil de travail à tous ceux qui voudront s’en emparer. L’outil a déjà beaucoup évolué depuis sa première mise en ligne, avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités ou sources de données. Cette évolution est amenée à se poursuivre au fil des usages qui seront faits de la plate-forme : ajout des données du « Vrai Débat » (lancé par un collectif de gilets jaunes), intégration des comptes rendus des réunions locales … Nous avons eu la chance de travailler avec des acteurs divers et nous poursuivons sur cette voie en initiant des collaborations avec des ministères, des associations, des think-tanks, des laboratoires de recherche…

Mots-clés : Grand Débat – Moteur de recherche – Assemblée Nationale – Députés – Outil citoyen

Partagez cette page :