Auteur : François Lequiller

Si on mesure mal, on se condamne à prendre de mauvaises décisions…

Partagez cette page : D’après une note de Marco Mira d’Ercole, OCDE Traduite et adaptée par François Lequiller pour Variances Pour aider les décideurs à prendre les bonnes décisions pour la population, un récent rapport d’un comité de « sages » réuni par l’OCDE met en avant des indicateurs économiques répondant à une mesure élargie du bien-être.[1] Dans le contexte français des « gilets jaunes », les propositions de ce comité prennent une dimension particulière… *** Probablement peu nombreux sont ceux qui se rappellent la « Commission sur la mesure de la performance économique et du progrès social », mieux connue sous le nom de...

Lire la suite

Introduction au dossier : La mesure des indicateurs économiques

Partagez cette page : Pour que, comme on en parle tant ces jours-ci, le peuple puisse vraiment débattre démocratiquement de l’état de la Nation ou, plus prosaïquement, pour faire et évaluer une politique économique, il faut un consensus sur ce qu’il faut mesurer et une confiance dans ceux qui le mesurent. Les indicateurs macro-économiques calculés par les statisticiens sont cités quotidiennement par la presse, utilisés fiévreusement par les marchés financiers qui sont même allés jusqu’à faire de leur anticipation un métier, envoyés par les politiques à la figure les uns des autres comme des boules puantes dans leurs combats...

Lire la suite

Etre chercheur en économie sur le plateau de Saclay

Partagez cette page : Pour répondre à cette question pour Variances, je me suis dit que le mieux était d’interviewer le directeur du CREST, le Centre de recherche en économie et statistique, Francis Kramarz ! Ce 1er octobre 2018, par une journée fraîche, mais belle, de cet été indien, je découvre le nouveau bâtiment de l’ENSAE sur le plateau de Saclay, que je ne connaissais pas encore. Je suis à l’aise, Francis est un ami de longue date : nous nous sommes connus dès notre premier poste à l’Insee, au début des années 1980 ! Francis est direct, ne mâche pas ses...

Lire la suite

La dette publique est-elle sous-estimée à cause des retraites ?*

Partagez cette page : Si les administrations publiques étaient soumises aux normes comptables IFRS, la dette publique ne serait pas de 97,8 % du PIB comme vient de le publier l’Insee, mais de plus de 180 % ! En effet, les normes IFRS obligent les entreprises à enregistrer à leur passif la valeur des promesses de retraite qu’elles ont faites à leurs employés tandis que la définition de la dette « Maastricht », qui est la référence en matière de mesure de la dette publique en Europe, exclut les dettes de retraite. Or la valeur du passif « dette » de l’État envers ses...

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

A propos de Variances.eu

Archives