Partagez cette page :

Soucieuse de toujours mieux diffuser les idées statistiques, la Société Française de Statistique (SFDS) pilote quatre collections de publications de livres. La première, ancienne, est consacrée aux ouvrages issus des Journées d’Etude en Statistique ; une deuxième s’appelle « Pratique de la statistique », une troisième est intitulée « La statistique autrement ».

La SFDS a pris l’initiative de créer une quatrième collection d’ouvrages intitulée « Le monde des données ». Beaucoup d’entre nous sont concernés par le flot permanent de données issues du numérique, et, hélas, tout le monde n’a pas eu la formation initiale nécessaire pour prendre du recul et savoir comprendre sinon analyser toutes les informations qui nous environnent.

Cette nouvelle collection est donc destinée en priorité à tous ceux qui n’ont pas été formés aux disciplines de la statistique, pour les aider à acquérir la compétence de dialogue avec les spécialistes et experts du domaine ; elle s’adresse aussi à ceux qui ont pu oublier les bases de la science statistique, dont la place dans nos sociétés est de plus en plus centrale.

Ce premier livre du « Monde des données » est écrit par Jean-Jacques Droesbeke, professeur à l’Université Libre de Bruxelles et président de la cellule Publications de la SFDS, donnant ainsi l’exemple de la rédaction, et Catherine Vermandele, également professeure à l’ULB*.

Il est structuré en neuf chapitres et une conclusion, couvrant cinq millénaires. Personne connaissant les auteurs ne s’étonnera d’un premier chapitre historique, commençant à Sumer et d’un dernier chapitre parlant des données massives, avant une conclusion prospective sur l’actuelle « religion des data » en plein développement, le dataïsme, pour reprendre l’expression de Yuval N. Harari dans Homo Deus.

L’un des intérêts majeurs de cet ouvrage est d’être de la véritable vulgarisation, faisant appel à une écriture littéraire parfaitement compréhensible par tous les non-spécialistes, et refusant tout formalisme mathématique. Sa lecture est d’autant plus aisée que les auteurs s’appuient sur des histoires, grandes ou petites, mais bien réelles, sur des exemples concrets, et sur des noms connus de tous, de Pythagore à Newton. Difficile de mettre en avant telle ou telle partie, mais comment résister aux histoires de « milieu » du chapitre 5, et à l’apport d’Adolphe Quetelet (encore un belge !). La lecture de ce livre montre que tous les concepts sont présents, présentés et commentés avec une distance pédagogiquement vraiment très intéressante.

Et, cerise sur le gâteau, l’humour transpire en permanence dans leur façon d’écrire et de présenter les questions, idées et avancées qui ont créé la statistique.


* Editions EDP Sciences, collection « Le monde des données »