Appliquer aux sondages les méthodes de prévision issues des marchés : le cas du Brexit

Partagez cette page : Le référendum sur le Brexit a une nouvelle fois fait apparaître une situation extrêmement tendue où les sondages ont été la veille du vote très proches du 50/50 (hors ‘Undecided’). Cette configuration semble se généraliser dans tous les votes britanniques mais aussi dans tous les pays démocratiques : c’est le dilemme du 50/50. Il crée un stress maximal sur les organismes de sondage puisque les marges d’erreur, qui sont fonction de l’inverse de la racine carrée de l’échantillon, ne pourraient être réduites qu’au prix d’une explosion des effectifs sondés, ce qui apparaît irréaliste compte tenu des contraintes...

Lire la suite