Les infrastructures dans le portefeuille des investisseurs institutionnels

Partagez cette page : Depuis quelques années, l’investissement en infrastructure s’est largement répandu au cœur du portefeuille des institutionnels, au sein de leur allocation dite alternative ou non cotée. Historiquement, ce sont les banques australiennes qui, dès les années 90, furent parmi les premiers acteurs privés à avoir participé à la privatisation des actifs de leur Etat. Les grands fonds de pension canadiens ont aussi investi très tôt dans ce segment. Ils ont développé une expertise et des équipes qui en font toujours aujourd’hui des acteurs très actifs, investissant directement. Il y a une dizaine d’années, des banques ou...

Lire la suite