Attribution des sillons ferroviaires en concurrence : à la recherche de l’optimum

Le secteur ferroviaire repose sur deux activités complémentaires : (i) la production et la gestion des infrastructures (rails et gares), d’une part, (ii) les services de transport utilisant les infrastructures, d’autre part. Les infrastructures constituent des facilités essentielles (monopole naturel). Cette infrastructure, le « réseau », est constituée d’un ensemble de tronçons (segments entre deux points). L’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire implique que des opérateurs concurrents peuvent demander l’accès à un tronçon du réseau au même moment, ce qui n’est pas possible. La demande d’accès est alors en effet supérieure à l’offre. Le gestionnaire de l’infrastructure doit alors attribuer l’accès,...

Lire la suite