Le paiement instantané en soutien de la souveraineté financière européenne

Partagez cette page : La fascination qu’exercent les crypto-actifs est à certains égards un leurre. Aujourd’hui, l’innovation en matière de moyens de paiement[1] se diffuse essentiellement à travers la multiplication de solutions (aussi appelées portefeuilles électroniques ou wallets), capables de traiter plusieurs milliers de transactions par seconde alors que le Bitcoin n’en traite qu’un peu plus de 3, combinant des instruments de paiement classiques (carte, virement ou, dans une moindre mesure, prélèvement), un large éventail d’outils d’initiation (PC, tablettes, smartphones, bracelets connectés) et une grande variété de canaux techniques d’exécution (internet, applications mobiles, Near Field Communication[2], Quick Response Code[3],...

Lire la suite