« Proxy advisors » : le débat sur leur influence cacherait-il un problème plus profond ?

Partagez cette page : « Les assemblées générales concentrent souvent l’attention et les crispations en matière de gouvernance d’entreprise, qu’il s’agisse de l’approbation de la stratégie de l’entreprise, du vote de la rémunération des dirigeants ou d’un changement de statuts. De plus en plus souvent, le vote de ces résolutions est conditionné par les recommandations formulées par des agences de conseil en vote, ou “proxys”. L’explosion de l’investissement indiciel, conjuguée au manque d’analyse fondamentale par les différents acteurs de la place, a rendu ces acteurs incontournables, leurs conseils donnant la plupart du temps le sens du vote final. » Cet exposé...

Lire la suite