Partagez cette page :

 

Ce que Bitcoin nous dit des valeurs de notre époque : spéculation financière, gabegie énergétique, fraude fiscale, illusion technologique et irresponsabilité entrepreneuriale.

  • Notre monde a développé comme jamais la spéculation financière. Bitcoin en est l’exemple pur. Conçu pour faciliter les transactions, il n’a déclenché les passions qu’en se révélant un formidable outil spéculatif : une loterie financière mondiale, sans prélèvement fiscal ni plafond des gains (payés par les nouveaux joueurs aux anciens) et une loterie « cool » : je participe à une histoire extraordinaire, sans mobiliser aucune expertise technologique, économique ou artistique.
  • Notre monde est construit sur la gabegie énergétique et la fraude fiscale. Bitcoin repose bien sur ces moteurs : l’énergie « brûlée » par Bitcoin pour chaque transaction est 3000 fois plus élevé que celle d’une transaction Visa ; et le système garantit le complet anonymat financier.
  • Notre monde préfère faire confiance à un outil technologique impersonnel qu’à des individus ou des institutions. Il n’y a pas de boîte noire plus noire que Bitcoin, qui ne s’appuie sur aucun des réseaux de confiance construits laborieusement par nos collectivités : entreprises, produits, régulateurs, états…
  • Notre monde est dominé par des puissances économiques qui refusent toute responsabilité collective, la renvoyant sur des Etats appauvris et discrédités. Bitcoin franchit une étape supplémentaire : sans existence juridique, la « collectivité » Bitcoin est parfaitement irresponsable.

Et nous contemplons avec un étonnement admiratif ce monstre qui nous ressemble tellement…