Partagez cette page :

Présentation de l’éditeur :

Depuis des mois, « la » question s’invite dans le débat : la création de l’euro ne fut-elle pas une tragique erreur et ne faudrait-il pas « en sortir » au plus vite ? Après le Brexit, le Frexit ?
À Paris comme à Londres ou à Rome, le divorce semble consommé entre l’Europe et des citoyens qui ne croient plus que l’Union européenne soit capable de leur garantir prospérité et emploi, et encore moins de relever les défis des années à venir. La belle idée de fraternité européenne a cédé la place à un euroscepticisme vengeur, fondé sur les déceptions accumulées depuis la création de l’euro et le rejet des classes dirigeantes.
Malfaçons originelles, dérives de la gouvernance… Les auteurs analysent comment l’Europe est arrivée au bord de la dislocation mais surtout pourquoi une « sortie » de l’euro serait une véritable folie qui pénaliserait d’abord les plus fragiles.
Ils formulent aussi des propositions à la fois économiques et institutionnelles pour sauver l’euro et faire de l’Europe un pôle de prospérité et de stabilité dans un monde de plus en plus imprévisible.

Chef économiste de Natixis, Patrick Artus est diplômé de l’ENSAE (1975), Professeur à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne. Marie-Paule Virard est journaliste économique. Elle a notamment publié avec Patrick Artus La France sans ses usines, Croissance zéro, comment éviter le chaos ? et La Folie des banques centrales.

Ouvrage édité aux éditions Fayard