Mois : octobre 2016

Raoul Salomon (1988) est nommé responsable de la banque d’investissement en France de Barclays (BFI)

Partagez cette page : Raoul Salomon, 52 ans, est nommé responsable de la banque d’investissement (BFI), qui regroupe les activités de salle de marchés, recherche, distribution, banque d’affaires et banque des entreprises. Il va co-diriger l’entité française avec Tony Blanco, jusqu’à la cession de la banque de détail . Lorsque la vente de cette activité sera scellée – des négociations exclusives sont en cours – Raoul Salomon sera l’unique directeur de Barclays France, qui emploie actuellement environ 200 personnes dans la BFI. Le nouvel homme fort de Barclays France est titulaire d’un DEA de théorie des jeux (EHESS) et...

Lire la suite

Tête d’affiche : Sebastião Salgado, photographe

Partagez cette page : A l’occasion de sa nomination à l’Académie des Beaux-Arts cette année, nous vous proposons de retrouver ici le portrait de Sebastião Salgado, initialement paru dans le numéro 49 de Variances (février 2014) De passage à Paris entre un reportage en Amérique Centrale et le transfert de son exposition Genesis de la Maison Européenne de la Photographie de Paris au CaixaForum de Madrid, Sebastião Salgado nous reçoit et nous parle avec passion de sa vie de photographe marquée par ses études d’économie menées en partie à l’ENSAE. Sebastião Salgado naît au Brésil en 1944 dans l’état du...

Lire la suite

Monétisation et marchandisation des données personnelles

Partagez cette page : L’exploitation marchande des données personnelles (DP) a donné lieu à une importante littérature en économie et en marketing (Hui & Png [2006] ; Anderson & Moore [2006] ; Rochelandet [2010], Tucker [2012], Acquisti et al. [2016]). La collecte et la transformation de ces ressources informationnelles par les entreprises y sont présentées comme une source de bien-être pour les consommateurs, d’innovations et d’opportunités commerciales inédites, mais également de menaces sur la vie privée et d’externalités négatives pécuniaires. Dans ce dernier cas, les exploitants de DP peuvent par exemple opérer des stratégies de discrimination par les prix sur...

Lire la suite

Le big data vers des outils interfacés utilisateurs

Partagez cette page : Constat et mise en situation Toutes les données ne sont pas « big », mais quand elles le sont, si on veut les rendre accessibles à l’analyse par le plus grand nombre il faut des outils interfacés utilisateurs (WYSIWYG1) capables de créer les « conditions » nécessaires à la manipulation et à l’analyse des données. Tous les utilisateurs ne seront pas « tous codeurs ». Le marché a pendant très longtemps créé des outils avec à la fois du code pour commencer : SAS et puis s’est rajouté ensuite des interfaces « objet » permettant de manipuler : SAS Guide, EM. SPSS racheté par IBM, un...

Lire la suite

Regard personnel sur le Big Data

Partagez cette page : Je pianote ce soir sur le clavier de mon ordinateur. Il est 23h et je suis au hackathon organisé par Data Science Game – une association créée par d’anciens ENSAE. Les participants se débattent avec des données actuarielles pour prédire le taux d’achats de police d’assurance. Les 500 Mo de données auraient été considérées comme « big » il y a cinq ans. Elles tiennent maintenant aisément sur un ordinateur portable et il ne faut que quelques secondes pour calculer une moyenne. Tous ont déjà participé à des compétitions Kaggle, utilisé plusieurs librairies de machines learning. Certains...

Lire la suite

A propos de Variances.eu

Abonnez-vous à notre newsletter