Auteur : François Meunier

La politique urbaine est aussi une politique de redistribution

Partagez cette page : Dans sa géographie, une ville fixe les murs, les bâtiments, les routes, les équipements, etc., qui à eux tous composent l’ensemble urbain. La valeur de tout logement, c’est-à-dire des services de logement qu’il rend, dépend donc de ses qualités propres mais aussi de son environnement. Il est bon d’habiter près d’un parc, près d’une école, près de moyens de transport… Le prix du logement sera plus bas près d’un axe routier bruyant, mais plus bas aussi s’il en est trop éloigné. Tout cela est inerte, ancré dans le sol. Cet ancrage introduit un élément de...

Lire la suite

Politique salariale : en finir avec les rémunérations variables !

Partagez cette page : En 1993, dans un article retentissant de la Harvard Business Review, Alfie Kohn[1] affirmait que les plans d’incitation abondamment utilisés comme politique de rémunération par les entreprises ne pouvaient tout simplement pas marcher. Ceci était selon lui amplement prouvé dès les années d’après-guerre mais, notait-il, on les voit toujours prospérer. Près de 25 ans après cet article, le même constat prévaut : les rémunérations variables touchent un nombre plus important encore d’entreprises et de salariés. Pourtant, le diagnostic de Kohn reste valide. Par rémunération variable, on entend tout mode de rémunération qui s’oppose à un salaire...

Lire la suite

Uber et la chute du prix des licences de taxi

Partagez cette page : L’arrivée de Uber, LeCab et autres plateformes VTC de réservation a un fort impact sur le marché des licences de taxis. Le graphique qui suit en donne une idée : le prix moyen de la « plaque », selon le site de la Compagnie des taxis, s’élevait à 230 K€ en 2013 et n’est plus que de 125 K€ en cette fin 2016, soit une baisse de près de moitié (45%). Peut-on convertir cela en profitabilité des taxis parisiens ? (On s’étonne d’ailleurs que la Préfecture de Paris ne publie pas de chiffres là-dessus.) Il y a 17137 plaques...

Lire la suite

Luxembourg, Irlande… Comme il fait bon être petit en Europe !

Partagez cette page : L’Union européenne reste encore une zone de paix et de libre circulation des capitaux et des hommes. Du coup, y être un petit pays offre deux gros avantages économiques : Adopter des taux d’impôt plus bas que ses (grands) voisins ne fait pas baisser les recettes fiscales. Cela les augmente. Quantité de services publics sont fournis gratuitement par les voisins. Le premier avantage tient à ce que la perte de recettes liée à la baisse du taux d’impôt par rapport à ses voisins (l’effet revenu) est compensée au-delà par l’apport de base imposable venue de...

Lire la suite

A propos de Variances.eu

Abonnez-vous à notre newsletter