Covid 19, prendre en compte la surmortalité des seniors

On a très vite observé, dès les débuts de l’épidémie, que les seniors, les plus de 65 ans étaient davantage enclins à faire des formes sévères de la maladie et souvent à en mourir. Il se trouve que, assez naturellement, c’est dans ces classes d’âge que l’on enregistre le plus de décès. Cette note tente de rapprocher les deux phénomènes, et ainsi d’évaluer la surmortalité imputable à l’épidémie. Ce constat entraîne un certain nombre de conséquences quant à la politique sanitaire qu’il est nécessaire de mener. Le tableau ci-dessous met en regard le nombre de décès constaté en année...

Lire la suite