Du risque et de sa perception

Le risque est omniprésent : volens nolens, nous lui sommes toujours et partout exposés. Le mot risque remonte étymologiquement au latin resecum signifiant « ce qui coupe », qui a donné l’espagnol risco, « rocher escarpé, falaise » et, par extension, « risque encouru par une marchandise transportée par bateau » ainsi que l’italien ris(i)care, puis rischiare (risquer, prendre un risque). Le terme se rapporte donc à l’action humaine, relève du registre de l’incertain et se décline du futurible à l’improbable, en passant par le possible. Mais, au juste, qu’est-ce le risque ? Est-il mesurable ? (Bruna, 2019). Afin de bien cerner le problème,...

Lire la suite