Statisticienne ou romancière, pourquoi choisir ?

Partagez cette page : Marceline Bodier est une femme aux multiples facettes. Du piano aux statistiques, du diplôme de l’Ensae à celui de psychologue clinicienne, de Sciences Po au violon, elle est aujourd’hui administratrice de l’Insee, et a autoédité en 2017 chez Librinova « La fille au Mitote », roman dont la lecture m’a « embarquée ».  Pour Variances, elle nous livre une réflexion personnelle sur l’écriture à partir des deux pratiques qu’elle en fait : l’analytique statistique et la romanesque.  Parmi les réactions à la lecture de mon roman, il en est deux qui m’ont particulièrement frappée. Une lectrice...

Lire la suite