Le grand pari des villes moyennes

Sous l’effet conjugué du « retrait de l’État des territoires » (Aust et Cret, 2012), de la désindustrialisation et de l’étalement urbain, les villes moyennes[1] connaissent aujourd’hui une crise sans précédent. Conséquence de la réorganisation des processus de production ainsi que de la redéfinition des modes de vie, concomitantes à l’essor de la mondialisation, la fragilisation de ces territoires constitue un défi pour les pouvoirs publics. Le plan Action Cœur de Ville en faveur des villes moyennes, présenté par le gouvernement en décembre dernier, qui apporte des moyens financiers et humains nouveaux pour aider ces territoires, répond en partie à l’urgence...

Lire la suite