Auteur : Arthur Charpentier

Un double centenaire : « Treatise on probabilities » de John Maynard Keynes et « Risk, Uncertainty and Profit » de Frank Knight

Il y a tout juste cent ans, paraissaient deux ouvrages fondamentaux essayant de lier l’économie, le risque, l’incertain et le calcul des probabilités. Et si l’occasion est rare de se plonger dans des textes aussi anciens, y compris pour la majorité des étudiantes et des étudiants, il est agréable de noter que ces ouvrages contiennent de nombreuses réflexions passionnantes, qui éclairent d’un œil (presque) nouveau ces domaines où nous avons parfois l’impression de tout savoir, depuis tout ce temps… Cambridge, Keynes et les probabilités Commençons par Treatise on probabilities, le premier ouvrage publié par un des plus grands économistes...

Lire la suite

Petite histoire des paris sportifs

Nous retraçons dans cet article un rapide historique des paris sportifs, en insistant sur le concept de pari mutuel. Nous verrons, dans un deuxième article, les liens de ce principe avec la finance mathématique, et l’assurance. Du jeu au sport Les paris sportifs existent depuis longtemps, même si l’origine du premier pari est impossible à dater. On peut penser aux Grecs, inventeurs des Jeux Olympiques, où il n’était pas rare que les spectateurs parient entre eux sur les vainqueurs (Decker & Thuiller, 2004). Plus proche de nous, comme le rappelle Georges Vigarello, « Sous l’Ancien Régime, le jeu est l’objet...

Lire la suite

Une courte histoire des expériences randomisées

On a beaucoup parlé ces derniers mois des expériences randomisées. L’automne dernier pour commencer, lorsque le prix Nobel d’économie a été attribué à Esther Duflo, Michael Kremer et Abhijit Banerjee. Plus récemment, en France quand, dans une conférence donnée le 13 février 2020, intitulée contre la méthode, le Pr Raoult affirmait « moi je n’ai jamais fait d’essais randomisés […], faire ça sur des maladies infectieuses, ça n’a pas de sens ». Les expériences randomisées Quand on se demande l’effet d’un traitement (par rapport à un autre), la bonne méthode consiste à se poser la question « que se serait-il passé si la...

Lire la suite

Du pari au « marché prédictif »

Les paris sportifs ont longtemps passionné les économistes et les statisticiens. Griffith (1949) a montré très tôt que les parieurs de courses de chevaux mettent trop d’argent sur les chevaux qui ont peu de chances de gagner, et trop peu sur ceux qui ont le plus de chances de gagner. Cette tendance à sous-enchérir sur l’événement le plus probable a été observée dans tous les paris sportifs, où « l’événement le plus probable » est calculé sur la base de statistiques récentes. Et elle peut être expliquée de manière fondamentale par la mécanique des paris mutuels : le parieur...

Lire la suite

La représentation cartographique des villes

Le numéro 53 d’Insee Analyses Ile-de-France propose une analyse sur « une mosaïque sociale propre à Paris », proposant la carte de la Figure 1. Cette carte est a priori familière à beaucoup de monde, dans le sens où on reconnait rapidement la ville représentée, on sait y retrouver rapidement différents éléments, et on sait lire l’information présentée, presque instinctivement. Dans l’histoire urbaine, la manière dont on voyait, et dont on représentait les cartes, a souvent été à la base de l’aménagement des villes. Changer de représentation a permis de modifier la structure des villes. Nous allons reprendre ici les deux...

Lire la suite
  • 1
  • 2

Recherche

A propos de Variances.eu

Archives